Bête de mer solitaire

Qui suis-je
Valery Aloyants
@valeryaloyants
Auteur et références

Bête de mer solitaire est une quête mondiale dans Inazuma. Voir pour l'emplacement de départ.

Contenu

  • Étapes 1
  • Procédure pas à pas du puzzle 2 tuiles
  • 3
  • 4 Dialogues
  • 5 Historique des modifications

Étapes

  1. Parlez à Kumi
  2. Donnez à Kumi trois fleurs de Sakura
  3. Dirigez-vous vers le camp Hilichurl à l'ouest
  4. Secourir Anisa
    • Vague 1: Électro Samachurl × 1, Rock Shield Hilichurl Guard × 2, Grenadier électro hilichurl ×1
    • Vague 2: Hache flamboyante Mitachurl × 1, Pyro Hilichurl Grenadier ×2
  5. Parlez à Anisa
  6. Résolvez le puzzle de la statue de Watatsumi
    • Activer celui Hydro et deux Électro Monuments à proximité.
    • Complétez le puzzle de tuiles lumineuses en éclairant toutes les tuiles sans marcher dessus deux fois ni sortir des tuiles.
    • Le pilier peut être activé avant de commencer le puzzle ou au milieu du puzzle.
    • Compléter le puzzle donne un coffre exquis.
  7. Parlez à Anisa
  8. Parlez à Kumi

Procédure pas à pas du puzzle de tuiles

  1. Activez le pilier.
  2. Face au pilier, placez-vous sur la tuile de départ et marchez dans la direction suivante sur le nombre de tuiles spécifié : Avant 3, Droite 1, Avant 1, Droite 3, Arrière 1, Gauche 1.
  3. Désactivez le pilier.
  4. Continuez à marcher sur les tuiles : Arrière 2, Droite 1, Arrière 1, Gauche 2, Avant 2.

  • L'achèvement de cette quête octroiera le succès Merveilles du monde « Une histoire de sirène ».
  • Parler à Kumi par la suite et suivre une certaine branche de dialogue pour la première fois vous donne un Suspicious Omelette Rice.
Lieu de départ

Dialogue

(Parle à Kumi) ???: ...Ah, bonjour. ???: Désolé, j'ai été un peu distrait... ???: Vous êtes... des visages inconnus. Désolé... je ne suis pas très doué pour parler aux étrangers. ???: Ah... désolé... Je ne voulais pas être impoli, je suis juste... Désolé... Appelez-moi (voyageur). Paimon : Le nom de Paimon est Paimon, ravi de vous rencontrer ! Dix: ...Je suis Kumi, ravi de vous rencontrer. Dix: Désolé, je dis juste... rarement avec les gens. Dix: Puis-je demander... Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour vous ? A propos de cette carcasse... Paimon : Nous nous demandions simplement quelle carcasse d'animal est-ce...? Dix: Oh... Dix: Elle s'appelle Kuntira, c'est en quelque sorte... mon amie d'enfance. Paimon : Euh...? Bon ami? Dix: Cela peut sembler idiot... Vous pouvez même penser que ce n'est qu'un vœu pieux... Dix: Ce squelette est ce que mon ami d'enfance a laissé derrière lui. Oh... Paimon : Oh... Paimon : Votre ami a réussi à vaincre une créature marine aussi énorme... C'est incroyable ! *tousser* (Ce n'est pas ce qu'elle voulait dire...) Dix: Hum... Dix: Je veux dire, ce sont les os de mon ami d'enfance. C'est une créature marine. Paimon : Oh... Dix: Sur l'île de Narukami - la ville natale de mon père, les gens appellent ces créatures "Umibouzu"... Dix: On dit aussi qu'ils attaquent souvent les cargos lors de longs voyages et volent leurs prises aux pêcheurs... Ils sont donc traqués et tués par les humains. Dix: Mais ici - la ville natale de ma mère - les habitants donnaient à chaque créature un nom unique. Dix: Et elle, ma meilleure amie... peut-être la dernière de son espèce. Est-ce correct... Paimon : Sensationnel... Dix: Les habitants de Watatsumi n'ont jamais donné à son espèce un nom commun. Dix: Parce qu'ils pensent que... Tout comme nous, chacun d'eux est un individu solitaire. Dix: Solitaires, dociles, indifférents à la curiosité et à l'hostilité en dehors de leur propre monde... Dix: Seul, errant dans les courants. Seul, étouffant dans les bas-fonds. Huh ... Paimon : Quelle pitié... Dix: N'y pensez pas de cette façon. Dix: Les mots « comme c'est pitoyable » ne feront qu'élargir la distance entre eux, intentionnellement ou non, ce qui minimise leur souffrance. Dix: Ce n'est qu'en faisant preuve d'empathie avec la solitude et la douleur de l'autre partie, en abandonnant la peur et la défense, que nous pouvons vraiment parvenir à la compréhension... Dix: C'est peut-être pour cela que nous sommes devenus amis à l'époque. Dix: Plutôt que de soulager la solitude de l'autre, nous profitions de la solitude ensemble, une solitude que nous partagions tous les deux. Dix: C'est juste que je suis parti depuis longtemps depuis que j'ai grandi. J'ai enfin eu l'occasion de revenir, pour me rendre compte qu'il est trop tard... ... Je suis désolé d'entendre ça. Dix: C'est bon, ne me laisse pas affecter ton humeur. Dix: Ah... excusez-moi, pouvez-vous... Euh, peu importe, ce n'est rien. Paimon : C'est bon, faites-le nous savoir ! Avez vous besoin de notre aide? Dix: ...Oui, désolé de vous déranger tous les deux. Dix: Je suis venu de l'île de Narukami pour lui rendre visite et rester ici pendant un certain temps. . . Dix: Mais comme vous pouvez le voir, mon meilleur ami est décédé. Le chemin du retour est également bloqué par la guerre... Peut-être que je serai bloqué encore plus longtemps. Dix: Je voulais... au moins offrir quelque chose à mon meilleur ami. Elle adore les fleurs de Thunder Sakura. Dix: Mais pour des raisons de sécurité... Je ne peux plus retourner à l'endroit où pousse le Thunder Sakura. Dix: Si je pouvais vous demander de l'aide... je vous en serais très reconnaissant. Nous ferons de notre mieux. Je vais garder cela à l'esprit. Dix: Merci beaucoup, euh... Soyez prudent lorsque vous traversez les zones non sécurisées. Je vais prier pour vous ici. Paimon : Mademoiselle Kumi, vous êtes trop polie ! (Parle à Kumi) Dix: ... Dix: ...Ah, désolé, je ne m'attendais pas à ce que vous reveniez si tôt. J'ai apporté ce que vous avez demandé. (Ouvre l'écran de soumission) Ce n'est rien, nous essayons toujours de chercher les pétales. Dix: Merci pour votre travail acharné, il est bon de faire une pause ici. (Après avoir soumis les Sakura Blooms) Dix: Merci beaucoup! Je savais que je pouvais compter sur vous les gars ! Dix: ...Mm, il y en a assez pour faire une couronne de fleurs, encore merci. Dix: Au fait... J'ai encore une chose à vous demander, je ne sais pas si cela vous dérange... Paimon : Puisque nous vous avons déjà aidé, n'hésitez pas à nous le dire, Miss Kumi ! Qu'est-il arrivé? As-tu besoin d'aide? Dix: ...C'est comme ça. J'ai entendu des anciens du village de Bourou qu'il y avait à nouveau une activité hilichurl sur la plage à l'ouest. Dix: Il se trouve qu'une chercheuse de Sumeru est passée par ici l'autre jour et se dirige là-bas... Je pense qu'elle s'appelle Anisa, et elle n'est pas encore revenue. Dix: Je suis assez inquiète pour elle... Paimon : Cette chercheuse... C'est ton amie ? Dix: Les amis sont-ils les seuls à s'inquiéter ? Dix: Désolé, je veux dire... Je ne la connais pas vraiment bien, mais je suis juste inquiète. Je comprends. Je vais l'aider à la trouver. Dix: Désolé de vous déranger à nouveau... Si ce n'était du fait que je ne peux pas me débrouiller dans les combats... Paimon : C'est bon, vous n'avez pas à vous culpabiliser ! Allons aider ! (Parle à nouveau à Kumi) Dix: Puis-je vous aider pour quoi que ce soit? À propos d'Anis... Dix: C'est une chercheuse de Sumeru. Elle est plutôt téméraire, mais elle a une belle voix... Dix: Elle a dit que son domaine d'étude était Oceanic Sanctuary Storage... quelque chose. Je ne sais pas vraiment de quoi il s'agit, vraiment. Dix: Mais elle semble très intéressée par cette statue de Watatsumi sur la plage à l'ouest... Statue de Watatsumi ? Dix: Mm-hmm. L'ancien du village avait l'habitude de dire que si nous pouvions résoudre l'énigme de la jeune fille du sanctuaire, alors « le désir de notre cœur » émergerait. Dix: Héhé, je croyais ça. Tous les jours, je nageais près de cette statue... C'est en fait comme ça que j'ai rencontré mon bon ami aussi. Dix: Mais je suis sorti de ça il y a longtemps. Je ne crois plus à ces histoires. Dix: Pourtant, je ne peux m'empêcher d'être heureux pour Anisa – qu'elle ait toujours autant d'intérêt et de passion pour ces vieilles légendes. Dix: J'espère qu'elle trouvera ce qu'elle cherche... Dix: Eh bien, mais avant ça, s'il te plaît, découvre si elle va bien. Merci beaucoup. (Approchez-vous du camp) Anisa : S'il vous plaît, quelqu'un, sauvez ma thèse! Si les hilichurls le détruisent, je suis foutu Paimon : Voir! Le chercheur dont Kumi a parlé est juste là-bas ! (Parlez à Anisa après avoir vaincu les Hilichurls) Anisa : *haletant* Ouf... Merci, sans ton aide, j'ai peur d'être mort... Inutile de nous remercier. Paimon : Vous êtes Anisa, n'est-ce pas ? Miss Kumi nous a demandé de venir ! Anisa : Kumi...? Oh! C'est ça... la fille du coin qui a l'air un peu lugubre mais qui est très gentille, non ? Laisser...? Paimon : Quelle façon étrange et désinvolte de la décrire Anisa : Héhé... En fait, j'ai oublié son nom. Je n'aurais vraiment pas dû. Je devrai la remercier correctement plus tard. Anisa : Oh, oui, elle s'appelle "Kumi", n'est-ce pas ? Paimon : C'est exact! Vous ne devriez pas être un chercheur avec une mémoire comme ça ! Anisa : Oui, je me souviens de cette fois ! Kumi, c'est un joli nom. Kumi... *tousser* Anisa : Ah, désolé, je ne me suis pas présenté, même si vous le savez peut-être déjà... Anisa : Je suis Anisa. Anisa Purbiruni. Stagiaire Dastur à la Sumeru Academia's Oceanographic Society. Anisa : Quant à mon nom de famille, Purbiruni, c'est parce que ma lignée académique remonte à cinq siècles au grand savant, le sage Biruni. Anisa : Ah, chaque fois que je mentionne cela, une fierté qui ne peut s'exprimer par des mots monte en moi spontanément ! Paimon : Mec, c'est comme une bonne fille qui se vante de l'argent de son père... Kumi est très inquiet pour toi. Anisa : Hehe ... Paimon : Pourquoi ris-tu? Anisa : Rien... Je suis juste un peu gêné de faire en sorte que les gens s'inquiètent pour moi... Paimon : Paimon est surpris que vous puissiez être embarrassé du tout ! Anisa : Cependant, il y a encore des choses que je n'ai pas encore fait. Les recherches que j'ai sous la main n'ont pas encore porté leurs fruits, je dois donc me dépêcher. Anisa : Vous savez, les statues de Watatsumi ici font l'objet de mes recherches. Les croyances traditionnelles des habitants de Watatsumi sont très fascinantes. Paimon : Hein? Anisa : Dans l'antiquité, les prêtres... euh, je veux dire, les vierges du sanctuaire de Watatsumi plaçaient des offrandes permanentes sous les monuments commémoratifs. Anisa : Après cela, ils protégeraient ces offres avec des puzzles mécaniques sophistiqués ou des techniques élémentaires simples. Paimon : C'est quoi? Anisa : C'était à l'origine une manière de protéger et de stocker les objets qui étaient offerts... Anisa : Mais les gens ont progressivement découvert les joies de résoudre des énigmes pour leur propre bien, et ont même considéré cela comme un moyen de communication avec le défunt à travers son intellect. Anisa : En tant que tel, la résolution d'énigmes s'est mêlée aux rituels religieux, résultant en une tradition des plus uniques. Anisa : A ce titre, en dehors des offrandes habituelles, "résoudre les énigmes laissées par ceux qui sont venus avant" et rechercher les "désirs du cœur" sont également devenus des rituels de culte ou de divination. Anisa : Bien sûr, la meilleure partie de ceci est ma conjecture personnelle. Si nous voulons en être sûrs, nous devrons faire beaucoup d'études folkloriques. Alors, ces "désirs du cœur" sont en fait... Anisa : C'est comme vous l'avez deviné. Je fais référence aux richesses offertes aux statues de Watatsumi - les cadeaux des ancêtres à leurs descendants. Paimon : Riches! Anisa : J'entends par là trésor, bien sûr — trésor ! Paimon : Trésor! Anisa : Votre petit compagnon semble avoir un vif intérêt pour mon sujet d'étude. Qu'en est-il, alors. Intéressé à me donner un coup de main? Paimon... Qu'est-il arrivé à mon Paimon... Paimon : Allez, il y a un trésor ! Aidons simplement, d'accord ? Anisa : Quant à moi, je ne suis pas du tout intéressé par le trésor. J'ai juste besoin de mes résultats de recherche. Anisa : Ce sera génial si vous êtes prêt à aider. Le trésor est à vous. Considérez-le comme votre paiement pour m'avoir aidé ! Paimon : Woohoo! Anisa : Woohoo! S'il te plaît, arrête de m'ignorer ! Je vais le considérer. Anisa : Oh, ne t'inquiète pas. Commençons ici ! (Parlez à Anisa avant de terminer le puzzle) Anisa : C'est bien si vous ne pouvez pas le résoudre pour l'instant. Le puzzle ne va pas s'enfuir ou quoi que ce soit ! Anisa : Je serai là aussi, alors détendez-vous. (Parlez à Kumi avant de terminer le puzzle) Dix: Ah, c'est toi. Y a-t-il autre chose que je puisse vous aider? Nous avons trouvé Anisa. Dix: Oh merci. Comment est-elle? Elle est en un seul morceau et puis certains. Elle est juste occupée avec son sujet de recherche. Dix: Mmm, tant qu'elle va bien... Elle peut être vraiment téméraire, et c'est très inquiétant. Dix: Je sais que nous sommes encore pratiquement des étrangers, mais je ne voudrais pas voir quelqu'un se blesser inutilement, surtout dans des moments comme celui-ci... Dix: Aussi, elle... Peu importe... (Quand le joueur échoue au puzzle pour la première fois) Anisa : On dirait que nous n'avons pas suivi les bonnes étapes. Laissez-moi écrire ceci... Pensez-vous que nous trouverons des indices au grand hangar là-bas? (En activant les trois monuments élémentaires) Anisa : Nous l'avons activé. Allons-y ! (Lorsque le joueur échoue le puzzle après avoir activé les monuments élémentaires) Anisa : Cela ne semble pas tout à fait exact, mais bon. Donnez-lui encore quelques essais ! (Après avoir terminé le puzzle) Anisa : Regardez, nous l'avons fait! Paimon : Héhé, trésor ! Joli! (Parlez à Anisa après avoir terminé le puzzle) Anisa : Eh bien, les félicitations s'imposent ! Ce sont des offrandes, vous savez... Peut-on vraiment les prendre ? Anisa : Haha, ça va. C'est comme je l'ai dit, c'est un symbole du "désir du cœur". Anisa : Les ancêtres de cette terre l'ont laissée à ceux qui sont venus après, comme un symbole de foi et un gage de confiance. En fait, hmm, vous pourriez considérer cela comme une façon concrète de « transmettre des souvenirs ». Anisa : Alors soyez à l'aise et prenez-le. C'est à vous de droit. Anisa : Les habitants de Watatsumi l'ont compris très tôt : les fruits de la sagesse sont à donner à ceux qui la respectent. Anisa : ... Tout comme vous et moi ! Paimon : Paimon compte aussi ? Anisa : Bien sûr! Merci pour votre travail acharné! Vous êtes le bienvenu. Paimon : Ah, pas besoin d'être si formel ! Anisa : *soupir* Pourtant, cette thèse sur laquelle je travaille est un vrai casse-tête. Paimon : Hein ? N'avez-vous pas déjà fait une percée? Anisa : Hé bien oui. Mais j'ai passé beaucoup trop de temps sur un seul sujet. Anisa : Pour devenir formellement un Dastur au lieu de rester un stagiaire, vous devez faire passer deux thèses différentes par l'étape de révision... Anisa : Je peux demander une extension, bien sûr, mais je dois quand même trouver un deuxième sujet. Anisa : Mon deuxième domaine d'étude est en fait la biologie marine, mais en raison de l'instabilité récente à Inazuma, j'ai dû arrêter les recherches sur ce front. Hum, biologie marine, vous dites... Je viens de penser à quelque chose... Anisa : Hein ? Qu'est-ce que c'est? Paimon : Ah d'accord ! La bonne amie de Miss Kumi ! Anisa : Hein? Haha, je ne pense pas qu'elle et moi soyons allés aussi loin... Paimon : ? ... ... Paimon parle d'une créature marine. Anisa : Euh !? Ah... Ah d'accord ! Je me souviens maintenant! Paimon : De quoi cette personne remplit-elle son cerveau, se demande Paimon... Anisa : En fait, j'ai jeté un coup d'œil à cette créature plus tôt. Si je ne me trompe pas, le squelette est celui d'un Umibouzu — ou du moins, c'est ainsi que les gens de l'île de Narukami l'appellent. Anisa : Ce sont des monstres marins énormes, intelligents et sauvages, et étaient autrefois considérés comme l'ennemi juré de tous les marins. Anisa : Ils étaient trop intelligents et trop fiers... Tout comme nous, les humains. Je suppose que c'est pourquoi ils sont entrés en conflit avec nous et sont devenus des bêtes sauvages. Anisa : Ces créatures marines ont été pratiquement anéanties dans la plupart des régions océaniques, mais il semble que ce ne soit pas le cas ici... Anisa : On dirait qu'ils sont même devenus proches de l'humanité. Il s'agit en effet d'un phénomène très inhabituel. Très intéressant. Anisa : Merci beaucoup! Je savais que j'avais raison de vous demander de l'aide. Anisa : Eh bien, le temps perd ici. Retournons à la recherche de Miss Kumi ! Paimon : Ouais, allons-y ! (En retournant à Kumi) Dix: Bonjour. Merci d'avoir ramené Anisa saine et sauve De rien. Je n'ai fait que ce que j'aurais dû. Anisa : Bonjour, Petite... euh, Mlle Kumi. Désolé de vous avoir inquiété. Dix: Je suis juste content de voir que tu as raison [sic]. Je viens de finir ma guirlande aussi. Dix: Désolé d'avoir pris votre temps. Laisse-moi lui offrir cette guirlande... Anisa : Mmh, s'il te plaît, vas-y. Dix: Merci. (Kumi place la guirlande sur les os) Dix: J'espère que mes sentiments, bien que tardifs, lui parviendront. Dix: Je suis... tout seul à nouveau... Anisa : Quel était son nom? Dix: ? ... Paimon : Eh, pourquoi tu demandes ça tout à coup ? (Chut...) Anisa : J'ai entendu dire que les habitants de Watatsumi donnent à chaque individu un nom unique. Anisa : Si cela ne vous dérange pas que je demande, quel était le nom de votre ami ? Dix: Kuntira. Anisa : C'est un joli nom. Dix: Je vous remercie ... Dix: Les anciens de l'île disent que "kuntira" signifie "baleine" dans la langue ancienne. Dix: Mais j'ai choisi ce nom parce que je l'aime bien... Anisa : Eh bien, ça va aussi avec "Kumi", n'est-ce pas ? C'est un joli prénom ! Paimon : (Qu'est ce qu'elle fait!?) (Mieux vaut éviter de les déranger, Paimon.) Dix: Euh, merci. Anisa : *toux* Excuses. J'ai parlé un peu hors de mon tour. Dix: C'est bon. Dix: Elle était le dernier vestige de leur espèce. Elle est née seule et elle est morte seule. Dix: Née dans la mer, mourante sur une terre où elle n'appartenait pas, suffoquant dans l'air... Dix: Récemment, j'ai pensé, tôt ou tard, que cela pourrait aussi être mon destin. Paimon : Euh...? (......) Anisa : ... Anisa : Ce n'est pas comme ça. Dix: Inutile de me persuader... Je comprends ce que vous pensez... mais après tout, vous et moi ne sommes pas pareils... Dix: Je ne suis pas né ici et je n'appartiens pas à la ville natale de mon père... Anisa : Non, je parlais des os du bassin. Dix: ? ... Anisa : Oui, les os du bassin. Os pelviens...? Paimon : Os pelviens ? De quoi parles-tu? Anisa : *toux* C'est comme ça... Anisa : Avez-vous remarqué que contrairement à une baleine, elle a toujours des os pelviens bien développés.? [sic] Paimon : Pas du tout... Comment avez-vous remarqué ? Anisa : Depuis mon arrivée ici, je fais attention à sa structure pelvienne... et aux traces qu'elle a laissées. Je suppose que vous pouvez appeler cela l'instinct d'un universitaire, hehe. Anisa : Hmmm... par exemple, lorsque nous accouchons, nous subissons de fortes expansions et contractions, et en tant que telle, une structure de soutien stable qui protège les organes internes et les tissus mous est indispensable. Anisa : Notre bassin est la structure qui remplit cette fonction, et pour Kuntira, son bassin est le même. Dix: ... Paimon : Bien... Oh... Anisa : Un bassin qui a subi un accouchement a tendance à montrer un certain degré de déformation et d'usure en raison de l'expansion et de la contraction. Anisa : La forme du corps des créatures marines primitives a tendance à être en forme de larme, de sorte que leurs bassins sont également plus étroits. Anisa : En d'autres termes, les marques de déformation pelvienne sont plus évidentes et plus faciles à observer. Dix: Hum... c'est bien ça ? Paimon : Huh ... Oh... Anisa : Ah, désolé, je viens de parler de notoriété publique. Je suppose que je vous ai tous ennuyés à mort. Dix: Oh non, continuez s'il vous plait... Dix: Tu as au moins un très beau ton de voix. Est-ce que quelqu'un vous a déjà dit ça ? Anisa : Euh... Merci... Je n'avais jamais remarqué... *tousse* *tousse* Euh, merci. Anisa : Ahem... Revenons au sujet à l'étude... En tant que tel, j'ai des raisons de réfuter complètement votre raisonnement. Anisa : D'après les déformations des os du bassin, elle a dû subir de nombreuses naissances. Il semble qu'elle ait trouvé sa maison dans la mer, et... Dix: Elle a eu plus d'une progéniture... Paimon : Sensationnel... Anisa : Hmmm, en d'autres termes, elle a trouvé son propre bonheur. Dix: Mais si c'est le cas... alors pourquoi aurait-elle... Rester bloqué ici...? Dix: ... Anisa : Haha, c'est votre deuxième erreur, Mlle Kumi. Anisa : Les animaux marins échoués montrent souvent des signes de déformation et de tension sur certaines parties de leurs vertèbres. Anisa : Si vous devez savoir pourquoi, c'est parce que suffoquer est... très douloureux. Dix: ... Anisa : Mais d'après mes observations préliminaires, la colonne vertébrale de Kuntira est droite, presque comme si elle n'avait éprouvé aucune lutte douloureuse... Anisa : Sur la base d'une observation approximative de son âge osseux, j'estimerais qu'elle est décédée en toute sécurité avant d'arriver à terre... Anisa : Quant à savoir pourquoi elle est venue dans cet endroit familier dans ses dernières heures... Anisa : C'était peut-être sa façon de dire à sa bonne amie qu'elle avait vécu une vie heureuse et épanouie. Dix: ... Dix: Je vous remercie. Anisa : Donc, vous devez aussi bien vivre. Dix: ? ... Dix: Oui. Dix: ... Vous savez, je me sentirais toujours déchiré quant à savoir si je devais retourner chez moi sur l'île de Narukami ou rester ici dans le village de Bourou... Anisa : Avant, j'étais aussi déchiré entre retourner dans le monde universitaire ou rester dans ce pays. Anisa : A cause de la guerre, de la confusion, de la pression du shogunat... c'est trop, et beaucoup de gens ont envisagé d'abandonner. Anisa : Mais il faut faire un choix, continuer ou abandonner. Choisir de continuer peut encore s'avérer infructueux, mais choisir d'abandonner... Dix: Je n'abandonnerai pas. Dix: Quand c'est la guerre ou le gouvernement, c'est juste un autre problème. C'est une tout autre affaire... Anisa : Haha, tu as raison ! Anisa : Pensez-y, des centaines d'années plus tard, lorsque les gens parlent de cette guerre, ils ne peuvent que déplorer la tragédie qu'elle a causée et à quel point tout cela n'avait aucun sens. Anisa : Mais quand ils parleront de l'histoire de l'île de Watatsumi, de vos amis, de vous et moi, ils se souviendront... Dix: Que cette île avait un casse-cou qui a trébuché et a en quelque sorte débloqué certaines des vérités derrière notre histoire ? Anisa : Oui, et qu'il y avait aussi une fille qui s'est liée d'amitié avec une créature marine géante, et a ainsi décidé où devrait être sa maison. Dix: ... Dix: Quand elle était jeune, quand elle m'a rencontré pour la première fois, j'ai eu un sentiment similaire... le sentiment que ma vie ne faisait que commencer. (Anisa marche vers Kumi) Anisa : Ensuite, laissez votre vie recommencer - cette fois, sans aucune crainte de perte. Paimon : (Ohh, Paimon s'énerve ! On faisait toutes ces courses pour eux, et les voilà en train de bavarder !) (Détendez-vous, Paimon). *tousse tousse* Anisa : Euh, ceci dit, il y a une chose que je dois vous demander, Mlle Kumi. Paimon : Wow... Tu es si formel tout d'un coup ! Elle a un autre agenda, hein... Anisa : Je devrais peut-être rester sur l'île de Watatsumi pour étudier la vie marine à long terme... Alors en attendant, pourrais-je, euh... Dix: Vous voulez dire que vous voulez... étudier les enfants de Kuntira ? Anisa : Non, je veux essayer de me faire des amis avec ses enfants. Anisa : Et... si cela ne vous dérange pas, Mlle Kumi— Eh bien, c'est à votre convenance, bien sûr, je ne voudrais pas... Dix: J'habite à Bourou Village. Je suis sûr que je pourrais te donner une chambre, tant que tu es d'accord. Dix: J'aime [sic] aussi rencontrer ses enfants. C'était peut-être ce qu'elle voulait que je voie – la famille à laquelle elle tenait. Anisa : Merci ! Dix: Et il n'est pas nécessaire d'apprendre à parler comme nous le faisons. Je trouve que tu parles beau comme ça. Anisa : Héhé... Eh bien, merci beaucoup, Lit— Je veux dire, Mlle Kumi ! Paimon : Euh.. On a l'impression d'avoir été laissés pour compte. Juste un peu. C'est comme ça, Paimon. Dix: Merci beaucoup pour votre aide [sic] aussi, (Voyageur), Paimon. Je n'oublierai pas cela. Anisa : Héhé, moi aussi ! Mes futures conférences auront toujours des places libres pour vous ! (Paimon fait une crise de colère) Paimon : Quoi? Non, Paimon n'est pas là pour étudier !

Modifier l'historique

Sorti en Version 2.1[créer une nouvelle histoire]
ajouter un commentaire de Bête de mer solitaire
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.